résidences - expo

BRUITS ET PAROLES

Gare des Ardoines, Vitry-sur-Seine (94)

Novembre 2017 - Juillet 2018

chantier participatif, micro-trottoir, installation signalétique, impression sérigraphie

STURZSTROM

(RE)JOUER LA VILLE - EXPO

Le collectif Ne Rougissez Pas ! a proposé aux passants ponctuels ou aux usagers habitués de la gare et ses alentours de répondre à des questions absurdes, participer à des jeux, lancer des mots, des phrases, crier bas, chuchoter fort .Ils ont deviné, inventé et imaginé les bruits et les paroles du chantier des Ardoines.                                           

Nous avons décidé de prendre comme point de départ un élément qui concentre et caractérise cette entreprise massive : le bruit, et ce qu’il génère, tant dans la modification des comportements que dans l’appréhension d’un espace.                                           

Durant les 8 mois d’interventions, et tout en proposant des formes d’ateliers différentes d’action en action, nous avons axé sur trois temps principaux : celui de la recherche croisant Histoire et imaginaire, celui de la stimulation créative à partir d’un relevé sensoriel, enfin celui de l’invention d’un mode de communication propre au chantier et à ses alentours.                                          

Nous avons pris ce point de départ pour le mettre en parallèle avec la parole, par un récit de quartier, de ses habitants, des passants autour des mutations d’hier et d’aujourd’hui sur le territoire. L’envie de mettre en voix ce que l’on n’entend plus, d’inviter à déplacer son regard à travers les mots durant l’expérience d’une saison sur les chantiers partagés. Et en partant de l’oral vers le visuel, de prolonger l’intangible et de le sortir de l’inaudible. Le bruit quotidien de l’espace devient une source d’expérimentation pour moduler notre rapport à la communication.                                         

Public : 235 personneshabitants de Vitry-sur-Seine, usagers et travailleurs de la gare des Ardoines                                            

Temporalité : 27 interventions sur le site de la gare durant 8 mois                                                                                                                      

Une commande de la Société du Grand Paris, mise en oeuvre par la direction artistique et culturelle du Grand Paris Express, missionnée par le CENT-QUATRE.                                             

Remerciements particuliers à Noé Campredon et Zélie Sagot.